Camille CLAUDEL : Sa Vie d’Odile AYRAL-CLAUSE

“Le métier de sculpteur est pour un homme une espèce de défi perpétuel au bon sens, il est, pour une femme isolée et pour une femme au tempérament de ma soeur, une pure impossibilité” de Paul CLAUDEL (1951).

Bibliothèque HAZAN

Quelle belle mise en lumière par Odile AYRAL-CLAUSE sur la personne de Mademoiselle Camille CLAUDEL ! Ce livre constructif s’appuie sur une recherche approfondie ; de témoignages, de courriers, de photos. Il met en relief, le parcours de vie et la personnalité de Camille, repoussant toute forme de fiction. Après l’avoir lu, vous n’aurez plus jamais, la même perception sur cette femme sculptrice. Dans les années 1880, la femme artiste n’avait pas le droit d’intégrer les beaux-arts. Elle n’avait pas accès au nu. Elle était traitée en infériorité.

Son génie, s’est façonné dans son travail acharné.

Entêtée et tyrannique avec les autres, pour mener à bien son oeuvre.

Animée, au cours de son enfance, par cette terre à Villeneuve, qui regorgeait d’un riche argile rouge.

Grâce aux correspondances, nous découvrons un RODIN aimant. Camille était  entourée d’amis fidèles,  un père et un frère qui l’adorait et la craignait à la fois.

Mais fière, Camille repoussait l’aide, s’enfermant dans un obscurantisme total, voulant à juste titre, être reconnue en tant que femme sculptrice, dans un monde qui n’était pas malheureusement pas prêt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *